Histoire du Tir L'arc

A l'origine arme de chasse de nos ancêtres 20000 ans avant Jésus-Christ, puis redoutable arme de guerre dans l’antiquité, l'arc est devenu de nos jours un objet de loisirs voire de compétition pour certains. C'est l'évêque de Soissons qui créa les premières compagnies d'archers en 825, puis en 1448 Charles VII crée les Compagnies "Francs archers" qui sont exemptées d’impôts, sont entretenues par les villes et jouent un rôle essentiel dans leurs défenses.

A l’arrivée de l’arquebuse les compagnies sont dissoutes peu à peu pour disparaître sous la révolution en 1789, mais dès 1797 la compagnie de Fontainebleau reprend corps à partir de cette date, le tir à l’arc devient un jeu.

      

En 1850 les compagnies se regroupent en familles et ont le statut d’association en 1901. Ce sont 30 ligues, une Fédération Française du Tir à l'Arc (FFTA) créé en 1928 et une Fédération Internationale (FITA) créé à Lodz en Pologne en 1931.

Le tir à l’arc fait sont apparition aux jeux olympiques pour la première fois en 1900 et a été de nouveau disputé en 1904, 1908 et 1920, lors de ces jeux un archer pouvait participer à de nombreuses compétitions. Le tir à l’arc a été réintroduit lors du programme olympique de 1972 avec des épreuves hommes et femmes individuels et par équipes au “TIR OLYMPIQUE“  (2 x 70  mètres).

En 1986, la FFTA comptait 24 000 licenciés.Après la médaille d'or de Sébastien FLUTE aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, 52000 et aujourd'hui la FFTA regroupe près de 60 000 licenciés.